Une grosse part de pi*

jesuisneunjourbleuBonjour à tous,

Aujourd’hui, un livre qui attendait sagement d’être lu depuis Noël ! Il s’agit du témoignage de Daniel Tammet, Je suis né un jour bleu.  L’auteur est atteint du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme de haut niveau. En 2007, il a été élu l’un des « 100 génies vivants » du monde par un panel d’experts et un jury britannique. Assez balaise le petit père quoi.

Je ne serais sans doute pas aller de moi-même vers cet ouvrage, qui n’est ni un roman ni une nouvelle mais plutôt une autobiographie, sur un sujet bien particulier.

Dans son récit, il décrit à la fois simplement et précisément son enfance jusqu’à sa vie d’adulte. Il mêle avec justesse les faits et son ressenti.

Au début surtout, il nous gratifie de longs passages sur les nombres. Outre l’aspect intéressant qui nous explique comment il modélise les nombres en couleur et en forme (ce qui lui permet de faire des calculs assez extraordinaires), je pense qu’on apprécie encore davantage ces explications avec un esprit scientifique (à qui, en tout cas, de trop longs passages sur les chiffres ne donnent pas le mal de mer…). On sent qu’il aime ça et qu’il aime en parler. Il est également assez pipelette à propos de l’apprentissage des langues. J’ai donc par moments un peu décroché, et pris le parti de zapper quelques paragraphes trop pointus à mon goût.

J’ai en tout cas appris beaucoup de choses. Ce livre est une ouverture à la curiosité et à la tolérance.

jesuisneunjour bleuIMG-20140603-00509Une petite photo pour vous montrer, qu’à l’intérieur, le livre est ponctué d’illustrations comme celle-ci. Elles représentent en image un propos, une idée pour l’auteur.

Quelques citations:

Comme vous pouvez le constater, beaucoup de passages ont retenu mon attention:

 » […] mes parents redoutèrent que je sois désormais incapable de mener la vie « normale » qu’ils voulaient pour moi. Comme pour beaucoup de parents, être « normal », cela voulait dire être heureux et productif. » (chapitre 3)

« Audrone m’expliqua certaines croyances lituaniennes à propos de Noël. Par exemple, on croit qu’à minuit, le jour de Noël, l’eau des torrents, des rivières, des lacs et des puits se change en vin, même si ce n’est que pour un instant. A minuit également, les animaux peuvent parler, même si les gens n’ont pas le courage de faire l’effort de les entendre. » (chapitre 7)

« Je me représentais l’amitié comme un papillon, à la fois beau et fragile, qui s’envolait dans les airs et que toute tentative d’attraper revenait à détruire ». (chapitre 8)

« Il peut lire deux pages d’un livre simultanément, une page pour chaque œil, en retenant tout ou presque à la perfection. » (chapitre 11) Bloggeurs et autres mordus de lecture, on peut aller se rhabiller.

«  »Donnez-lui votre date de naissance », suggéra Fran. « 31 janvier 1979 », dis-je. « Tu auras 65  ans un dimanche », annonça Kim. J’opinai et lui demandai sa date de naissance à lui: « 11 novembre 1951 », répondit-il. Je fis un grand sourire: « Tu es né un dimanche ! » Le visage de Kim s’illumina et je sus désormais que nous étions connectés ». (chapitre 11)

*En anglais, il y a un jeu de mots entre « pi » (le nombre) et « pie » (la tarte) qui se prononcent tous deux de la même façon.
 

La vidéo du film Brainman, dont il parle dans son livre (c’est en anglais of course):

 

Pour finir, le lien de son site d’apprentissage des langues est ici
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s