Jon: 1 moi: 0

Le coeur de l'homme-Pulpedelivre.wordpress.com

Jon Kalman Stefansson, Le cœur de l’homme, Gallimard

Deuxième passage à la bibliothèque pour un troc de livres lus contre un nouveau. J’ai opté pour un pavé cette fois-ci (455 pages), d’un auteur multitâches: poète, romancier et traducteur, j’ai nommé Jón Kalman Stefansson. Au dos, un petit paragraphe indique que son œuvre a reçu les plus hautes distinctions littéraires de son pays (et après avoir lu Je suis né un jour bleu, on sait que ce pays contient le plus fort taux d’auteurs ! Héhé.).

L’histoire:

 Tout se passe dans l’Islande du XIXème siècle.

 » Jens le postier et le gamin ont failli ne pas sortir vivants de cette tempête de neige, quelque part dans le nord-ouest de l’Islande. Ils ont été recueillis après leur chute par le médecin du village, et le gamin, une fois de plus, a l’impression de revenir à la vie.

Nous sommes au mois d’avril, la glace fondue succède à la neige et au blizzard. Après avoir repris des forces et fait connaissance avec quelques habitants comme cette jeune femme à la chevelure rousse qui met en émoi le gamin, tous deux peuvent finalement reprendre le bâteau pour retrouver une autre communauté villageoise, celle de leur vie d’avant : la belle veuve Geirþrúður, farouchement indépendante, le capitaine aveugle et sa bibliothèque, puis Andrea, la femme du pêcheur Pétur qui rappelle au gamin le pouvoir des mots. Il lui a écrit une de ces lettres qui transforment un destin, l’enjoignant de quitter son mari au cœur si sec… « 

Partant donc d’une jolie couverture, d’un résumé intriguant et de sympathiques éloges, le livre est reparti avec moi.

Sauf que; certes ce mélange de poésie et d’aventure dans un roman est original. C’est la première fois que je lis quelque chose comme ça. Mise à part que pour tous les prénoms du grand nombre de personnages j’ai eu du mal à savoir/retenir qui fait quoi, qui est une fille et qui est un garçon, le tout entre deux débuts d’action, nous avons droit à des réflexions parfois pseudo-spirituelles, parfois morbides, et de longues descriptions d’un détail… Et ça… je n’aime pas. Si je n’en étais pas sûre, maintenant je le suis.

Pour ma défense j’ai quand même poussé ma « témérité » jusqu’à la 81ème page !

Je ne pense pas essayer de lire les autres romans ayant rencontrés un vif succès, comme La tristesse des anges et Entre ciel et terre. Je suis déjà servie. Après m’être renseignée, je crois que celui-ci fait partie de cette trilogie. Il est le dernier des trois. Peut-être aurait-il été plus agréable de commencer par le plus ancien (le premier donc). Encore fallait-il le savoir.

En revanche, à ceux qui aiment et ont l’habitude d’apprivoiser de la littérature pure et dure, dans un décor quelque peu exotique, foncez !

Quelques citations:

« Il tente de palper son environnement, envoie ses mains en reconnaissance, mais elles se révèlent aussi inutiles que ses yeux […] » (chp. 2)

« Où résident le bonheur et la plénitude si ce n’est dans les livres, la poésie et la connaissance ? » (chp. 8)

Ce billet est le premier de ma participation au Challenge nordique de Chroniques littéraires ! Et pas le dernier !

challenge nordique_chroniques litt_729-358

Publicités

3 réflexions sur “Jon: 1 moi: 0

  1. Ce roman doit être beau mais je suis comme toi, les longues descriptions pour un détail ce n’est pas trop mon truc 😉 Et pour les prénoms (ou même les noms) je mélange parfois aussi un peu 🙂
    Cela dit, je note quand même le titre.

  2. Bonjour,
    Je découvre ton blog via le challenge nordique. Je comprends que tu n’aies pas aimé « Le cœur de l’homme ». Le style peut ne pas plaire en effet. Et les noms, difficiles aussi …!
    Mais c’est vrai qu’il aurait fallu commencer par le premier de la trilogie qui est « Entre ciel et terre ». Et comme tu le dis, encore aurait-il fallu le savoir, car ce n’est pas toujours clair sur les 4èmes de couverture. C’est grâce aux conseils de ma libraire que j’ai commandé le premier volet. Sans elle, j’aurais fait comme toi.
    Cela dit, j’ai beaucoup apprécié « Entre ciel et terre », à la fois pour les thèmes et l’écriture, et je l’ai d’ailleurs classé dans mes coups de cœur. Mais je n’ai pas encore lu la suite de la trilogie.
    A bientôt dans le challenge nordique !

    • Ca va, je ne t’aurais pas refroidi avec ce billet pour la suite de la trilogie !
      Bonne journée et à bientôt dans le challenge nordique ! (en ce moment « je suis » en Angleterre, peut-être que la prochaine lecture pourra y participer !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s