Tout est bien qui finit bien

Froid modifie trajectoire poissons2 blog

Bonjour à tous,

Repéré sur le blog de Bianca cet hiver, j’ai acquis l’ouvrage tentateur il y a peu, et décidé de l’entamer encore plus récemment ! Je ne l’aurais donc pas lu au coin du feu comme suggéré dans son billet, mais plutôt avec de beaux, voire chauds, rayons de soleil.

Le résumé:

« 4 janvier 1998, Montréal Un garçon de dix ans apprend que ses parents vont se séparer. Désespéré, il demande au ciel de l’aider. Le lendemain débute la plus grande tempête de verglas que le pays ait jamais connue. Ce déluge de glace n’empêche pas son père de quitter la maison. Mais des événements incroyables ou anodins vont faire peu à peu basculer la vie du voisinage. Julie, danseuse en mal d’amour, accueille chez elle Boris, scientifique égocentrique, qui ne vit que pour ses expériences sur les poissons; Michel et Simon, les deux « frères » si discrets, qu’on ne voit jamais ensemble, ouvrent leur porte à Alexis, leur voisin homophobe. Le grand gel va progressivement changer la vie de tous les habitants de cette rue… pour le meilleur. »

Dans ce froid qui subsiste, l’entraide et l’amitié réchauffent les cœurs, et permettent à plusieurs personnages de redevenir maitres de leur vie. Un roman où la tendresse et l’espoir sont au rendez-vous. Parfois les réflexions du jeune garçon m’ont paru bien matures pour son âge; c’est le petit bémol que j’ai relevé. L’écriture est fluide et vivante. Un petit goût de sirop d’érable dans ce roman qui est saupoudré d’expressions québécoises 😉

Quelques citations:

« Elle a enfilé sa robe de chambre rouge. Boris, lui, a enfilé les verres. » (chapitre du mardi 6 janvier 1998)

« On aurait dit des images qui ne venaient pas du Québec. D’habitude, la misère, c’est loin. » (chapitre du mercredi 7 janvier 1988)

« On n’allait pas me partager, je ne serais pas le 14e  de la classe  à migrer chaque semaine » (chapitre du vendredi 9 janvier 1998)

 

Et vous, votre avis ?

Publicités

Tag de lecture

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je reviens avec un tag, trouvé sur le blog de Cynthia. Vous pourrez, en cliquant sur le lien, aller voir ses réponses !

1) A quel livre dois-tu ton premier souvenir de lecture ?

Le premier livre qui me vient en tête est un recueil de contes russes ! J’en ai surement lu d’autres avant, mais c’est celui-ci dont je me souviens dans l’absolu. J’ai réussi à le dénicher des cartons pour vous montrer la couverture 🙂

contes russes

2) Quel est le chef-d’œuvre « officiel » qui te gonfle ?

Comme ça je dirais ceux de Zola. J’ai presque « horreur » de la description à n’en plus finir, et ce dernier est un champion dans cette catégorie.

3) Quel classique absolu n’as-tu jamais lu?

Il y en a beaucoup ! « Le rouge et le noir » de Stendhal ? Sinon « Nouvelles » de J.D Salinger qui attend d’être lu !

4) Quel est le livre, unanimement jugé mauvais, que tu as « honte » d’aimer?

Après un coup d’œil dans l’étagère, celui dont je ne me vanterais pas en premier sur ce blog, est « La belle chapelière » de Rosaling Laker. Un livre à l’eau de rose que j’ai lu il y a trrrèèès longtemps, mais qui m’a été donné par ma grand-mère, alors je n’en ai pas vraiment honte 🙂

5) Quel est le livre que tu as le sentiment d’être seule à aimer?

Dans mon entourage, les nouvelles d’Annie Saumont ne font pas un grand carton. Sinon je ne vois pas.

6) Quel livre ferais-tu lire à ton pire ennemi pour le torturer?

« Villa des quatre vents » 1 et 2 Jean Failler…

7) Quel livre aimerais-tu faire découvrir au monde entier?

La réponse « le dictionnaire » de Cynthia m’a beaucoup plu. Sinon les Bescherelle ??

8) Quel livre pourrais-tu lire et relire?

Jusqu’à présent je ne crois pas avoir relu un livre, et cette idée ne me tente pas vraiment. Revoir un film, à la limite, mais un livre… Je suis tentée de dire que c’est long si on connait déjà la fin.

9) Quel livre faut-il lire pour y découvrir un aspect de ta personnalité?

Je dirais La trilogie de Pancol, et « Contes au fil de l’eau » de Maupassant. Bon ça fait 4 en tout, mais il y a un 3 en 1 !

10) Quel livre t’a fait verser tes plus grosses larmes?

Je m’en souviens bien d’un qui m’a littéralement fait pleurer, mais impossible de mettre la main sur son nom ! Et ces derniers temps aucun livre ne m’a fait verser de larmes petites ou grosses, donc je passe.

Si vous avez envie de faire ce tag, je serais ravie de lire vos réponses, mettez-moi votre lien en commentaire !