On prend les mêmes et on recommence

Bonjour à tous,

On remet le couvert avec les deux challenges auxquels j’ai participé (avec plus ou moins d’assiduité !) en 2014.

  • Le challenge « classiques »

Sur le blog de Stephie. Comme l’an passé, sont acceptées les oeuvres littéraires dites classiques mais également les BD qui en sont tirées, les films (ciné et DVD) et les spectacles. Sont également acceptées les lectures audios. Elles doivent avoir été publiées avant 1970.

Le challenge fonctionne toujours de la même manière mais votre participation peut être occasionnelle. Le plaisir avant tout !

Deux catégories néanmoins cette fois-ci: la « participation mensuelle » pour les vrais challengeurs, ou la « participation bimestrielle » pour les moins sportifs (dont je ferai sans aucun doute partie).

Plus d’infos ici.

http://www.milleetunefrasques.fr/challenge-classiques-2014-la-page/

  • Le challenge « nordique »

Chez Chroniques littéraires.

Les pays retenus pour ce Challenge sont :

Pays nordiques :  Danemark,  Finlande, Islande,  Norvège et  Suède, ainsi que leurs États associés : Åland,  Groenland, les îles Féroé. Mais aussi les îles du Nord de l’Écosse : les Orcades et les Shetland.

Pays d’Europe du Nord : Angleterre, Irlande, Ecosse, Estonie.

Il s’agit de lire des livres écrits par des auteurs nés dans les pays précités, ou de livres dont l’action se passe dans l’un de ces pays.

Son acceptés les romans, les BD, les livres jeunesse… Mais aussi tout ce qui concerne la culture de ces pays : nourriture, comptes rendus d’expositions, de visites de monuments, de week-ends passés là-bas, les bons plans, les lieux insolites, les jeux, l’Histoire, et la royauté des pays concernés.

Pas de nombre de livres imposé. Chacun en lit autant qu’il veut, l’essentiel est de s’amuser.

Plus d’infos ici.

challenge nordique_chroniques litt_729-358logo challenge nordique 2015

La famille s’agrandit…

haulIMG-20150110-00585

… enfin surtout ma bibliothèque.

Voici les petits nouveaux, tout récemment offerts ou acquis lors de virées librairie. De la lecture surtout classique et française pour cette nouvelle année !

  • Guy de Maupassant: La Petite Roque

Une nouvelle.

  • Stendhal: De l’amour

Un essai de taille respectable.

 
(Image prise sur un site s’appelant « devoir-de-philosophie.com »: oulalaaa, panique, dans quoi je me suis aventurée…)

  • Gustave Flaubert: Madame Bovary

Un pavé.

 

Et là on se demande: est-ce que le lycée me manquerait ?

Voici des preuves qui vont contrecarrer l’idée !

  • Laura Kasischke:  Esprits d’hiver

Un roman.

esprit dhiver

  • Gabrielle Grillo & Lucy Sweet: WTF Knits

Un livre de photos diverses et variées avec commentaires in english. Weird adventures in wool: exactly !

 

Et vous, quoi de neuf ?

Royale lecture

 

https://i0.wp.com/actualitte.com/blog/quandpaulinelit/files/2013/04/alan-bennett-la-reine-des-lectrices.jpg

Bonjour à tous,

et bonne année !!

Aujourd’hui, je vous parle d’une lecture détente.

En résumé:

Que se passerait-il outre-Manche si Sa Majesté la Reine se découvrait une passion pour la lecture ? Si, tout d’un coup, rien n’arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu’elle en vienne à négliger ses engagements royaux ?

Alan Bennnett est un auteur apparemment connu pour son comique so British.

Dans ce petit roman, on retrouve les thèmes du pouvoir de lecture, la place de la passion dans la vie, ou mieux se connaître à travers nos lectures. Si la routine de sa gracieuse Majesté est un tantinet plus formelle que notre métro-boulot-dodo, ses lectures la happent de sa réalité.

Un petit livre qui rend la Reine Elizabeth un peu plus familière, facile à lire et amusant.

Quelques citations:

« Les livres ne se souciaient pas de leurs lecteurs, ni même de savoir s’ils étaient lus. Tout le monde était égal devant eux, y compris elle. » (p.36)

« Ayant mené une existence à part, elle se rendait compte à présent qu’elle désirait ardemment éprouver un tél sentiment… parcourir toutes ces pages, l’espace contenu entre les couvertures de tous ces livres, sans qu’on la reconnaisse. » (p.37)

« […] la reine avait souvent l’impression, lorsqu’elle hasardait un commentaire, d’être comme ces hôtesses de l’air contraintes d’expliquer les consignes de sécurité avant le décollage: le visage du Premier ministre affichait alors la même bonhomie absente qu’un passager à qui on a déjà expliqué la manœuvre cent fois. » (p.87)

https://i0.wp.com/thecommonreader.fr/wp-content/uploads/2014/02/Elizabeth-II.jpg