En voiture Simone !

Bonjour à tous,

Le voyage ne se fera pas littéralement en voiture, mais à dos d’oie !

En janvier j’ai voyagé en Suède grâce à Selma Lagerlöf (1858-1940) et son roman Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède (Le Livre de Poche).

https://i2.wp.com/numerique.livredepoche.com/sites/default/files/styles/cover_book_focus/public/media/imgArticle/LGFLIVREDEPOCHE/2012/9782253159384-T.jpg

Le résumé:

« Le petit Nils Holgersson est un polisson qui vit dans une ferme. Par punition, le voilà métamorphosé en tomte – un lutin dans le folklore scandinave – et condamné à vivre parmi les animaux. Accroché au cou du jars domestique qui se joint aux oies sauvages qui entament leur migration, Nils commence son voyage dans les airs. Les voici survolant la Suède tout entière, en admirant et présentant au passage les lieux, les villes et les gens. Toutes sortes de péripéties se succèdent,  comme les fourberies et attaques d’un méchant renard, Smirre, qui les traque. » 

Le contexte: ce livre était initialement une commande de l’Etat suédois, afin que les écoliers apprennent à découvrir la géographie de leur pays de manière pédagogique. Ici la leçon  devient un conte, voire avec des passages philosophiques ! Dans la manière de rendre compte de paysages si particulière, dans les pensées du petit garçon qu’il peut avoir sur ce qui l’entoure, dans ses échanges avec les animaux, où encore dans les passages de conte dans le conte.

Pour ma part, en choisissant ce livre je ne savais pas encore qu’il s’agissait d’un best seller traduit dans un tas de langues avec film et dessin animé dans la lignée.

Je n’y connaissais absolument rien à ce pays ou très peu de chose (car Ikéa n’existait pas encore hein ?). J’ai beaucoup aimé ce voyage en Suède, les contes à l’intérieur du conte, qui ont apporté en rythme pour la lecture, mais aussi l’absence de ton scolaire (même si le roman fait bien l’éloge de la vertu et où l’on propose un certain apprentissage de la vie).

En revanche les longues descriptions des paysages à chaque point de chute des oies m’a quand même gavé (comme une oie ? Oups !) par moment. J’ai eu l’impression d’avoir parfois les mêmes descriptions: des sapins, des fleuves, des champs, beaucoup de champs… Quelques paragraphes ont ainsi sauté, je l’avoue.

J’ai aussi regretté le peu de description des villes et villages. Même si le glossaire, expliquant bon nombre d’éléments (nom des villes, référence historique, etc.), a été le bienvenu à la fin de ma lecture, une carte du pays m’a cruellement manquée pour suivre le périple des oies.

En somme un joli pavé « doudou » (à peu près 600 pages), qui m’a permis de voyager, tout en restant au chaud, et de découvrir davantage la Suède. Facile à lire mais étonnant à la fois, j’ai aimé l’ouvrir par temps froids.

Cette image reflète bien l’état d’esprit du roman. Simple, d’aventure, presque poétique par les paysages et les couleurs.

Pour info, le Prix littéraire Nils-Holgersson Plakette a été crée en Suède pour récompenser les meilleures œuvres destinées à la jeunesse. Il est décerné par l’association suédoise des bibliothèques.

Quelques citations:

« Le décollage fut si rapide que le garçon en eut le vertige. Et avant même d’avoir l’idée de lâcher le cou du jars, il se trouva si haut que toute chute aurait signifié la mort. » (chp. 1)

« – Qu’est-ce que c’est que cette étoffe à carreaux que je vois ? marmonna le garçon sans attendre de réponse. Mais les oies sauvages qui survolaient à ses côtés crièrent tout de suite : « Des champs et des prés.«  (chp. 1)

« Ses yeux étaient si pleins des merveilles du passé qu’il ne pouvait rien voir de beau dans le présent. » (chp. 14)

Lu dans le cadre du Challenge nordique chez Chroniques littéraires.

logo challenge nordique 2015

On prend les mêmes et on recommence

Bonjour à tous,

On remet le couvert avec les deux challenges auxquels j’ai participé (avec plus ou moins d’assiduité !) en 2014.

  • Le challenge « classiques »

Sur le blog de Stephie. Comme l’an passé, sont acceptées les oeuvres littéraires dites classiques mais également les BD qui en sont tirées, les films (ciné et DVD) et les spectacles. Sont également acceptées les lectures audios. Elles doivent avoir été publiées avant 1970.

Le challenge fonctionne toujours de la même manière mais votre participation peut être occasionnelle. Le plaisir avant tout !

Deux catégories néanmoins cette fois-ci: la « participation mensuelle » pour les vrais challengeurs, ou la « participation bimestrielle » pour les moins sportifs (dont je ferai sans aucun doute partie).

Plus d’infos ici.

http://www.milleetunefrasques.fr/challenge-classiques-2014-la-page/

  • Le challenge « nordique »

Chez Chroniques littéraires.

Les pays retenus pour ce Challenge sont :

Pays nordiques :  Danemark,  Finlande, Islande,  Norvège et  Suède, ainsi que leurs États associés : Åland,  Groenland, les îles Féroé. Mais aussi les îles du Nord de l’Écosse : les Orcades et les Shetland.

Pays d’Europe du Nord : Angleterre, Irlande, Ecosse, Estonie.

Il s’agit de lire des livres écrits par des auteurs nés dans les pays précités, ou de livres dont l’action se passe dans l’un de ces pays.

Son acceptés les romans, les BD, les livres jeunesse… Mais aussi tout ce qui concerne la culture de ces pays : nourriture, comptes rendus d’expositions, de visites de monuments, de week-ends passés là-bas, les bons plans, les lieux insolites, les jeux, l’Histoire, et la royauté des pays concernés.

Pas de nombre de livres imposé. Chacun en lit autant qu’il veut, l’essentiel est de s’amuser.

Plus d’infos ici.

challenge nordique_chroniques litt_729-358logo challenge nordique 2015

La famille s’agrandit…

haulIMG-20150110-00585

… enfin surtout ma bibliothèque.

Voici les petits nouveaux, tout récemment offerts ou acquis lors de virées librairie. De la lecture surtout classique et française pour cette nouvelle année !

  • Guy de Maupassant: La Petite Roque

Une nouvelle.

  • Stendhal: De l’amour

Un essai de taille respectable.

 
(Image prise sur un site s’appelant « devoir-de-philosophie.com »: oulalaaa, panique, dans quoi je me suis aventurée…)

  • Gustave Flaubert: Madame Bovary

Un pavé.

 

Et là on se demande: est-ce que le lycée me manquerait ?

Voici des preuves qui vont contrecarrer l’idée !

  • Laura Kasischke:  Esprits d’hiver

Un roman.

esprit dhiver

  • Gabrielle Grillo & Lucy Sweet: WTF Knits

Un livre de photos diverses et variées avec commentaires in english. Weird adventures in wool: exactly !

 

Et vous, quoi de neuf ?

« Voilà ma confession, mon cher docteur. Dites-moi ce que je dois faire ? »

le horlaGuy de Maupassant, Le Horla, Pocket

Bonjour à tous,

Après un pavé, quoi de mieux qu’un tout petit livre ? J’ai donc opté pour le plus fin de mes livres à lire (100 pages), à savoir un recueil de nouvelles de Maupassant: Le Horla.

Quand je lis des classiques, j’ai le sentiment de ne plus passer à côté de ce qui constitue notre trésor national, et de me l’approprier un peu.

J’avais déjà lu deux recueils de l’auteur, Boule de Suif et Comtes au fil de l’eau. Celui-ci n’a rien à voir ! La couverture nous donne un avant goût du contenu. Je ne suis pas spécialement branchée lecture fantastique, mais en revanche j’en suis de Maupassant !

Dans ce recueil (Pocket, 2013), on retrouve une préface, qui nous plante de décor, en nous mettant dans le bain pour les cinq nouvelles qui suivent: Le Horla (2nde version), Un fou ?, La folle, Lettre d’un fou, et La peur. J’ai été un peu déçue qu’il y ait si peu de nouvelles (je l’ai commandé en ligne). Mais bon, pour 1,55€, le rapport quantité-prix leur a semblé être raisonnable.

Si elles traitent toutes de la folie, chaque nouvelle est différente. Sauf les deux premières qui se ressemblent beaucoup selon moi. J’ai aimé cette écriture fluide et un brin poétique, même dans une ambiance flippante comme celle-là. Et en ayant connaissance de l’état de l’auteur à ce moment. Je pensais au début, « oh, même pas peur du livre et de la couverture qui se veut pseudo-effrayante, il se lit au collège… ». Que nenni ! Maintenant je le regarde autrement…

Si vous avez beaucoup d’imagination: effet garanti !

Quelques citations:

« Fête de la République. […] C’est pourtant fort bête d’être joyeux, à date fixe, par décret du gouvernement. Le peuple est un troupeau imbécile, tantôt stupidement patient et tantôt férocement révolté. » (Le Horla)

« Je vivais comme tout le monde, regardant la vie avec les yeux ouverts et aveugles de l’homme, sans m’étonner et sans comprendre. Je vivais comme vivent les bêtes, comme nous vivons tous, accomplissant toutes les fonctions de l’existence, examinant et croyant voir, croyant savoir, croyant connaître ce qui m’entoure, quand, un jour, je me suis aperçu que tout es faux » (Lettre d’un fou)

« Cette métamorphose accomplie par le nerf auditif dans le court trajet de l’oreille au cerveau nous a permis de créer un art étrange, la musique […] » (Lettre d’un fou)

* Titre de l’article tiré de la nouvelle Lettre d’un fou.

Et vous, votre avis ? D’autres livres de Maupassant à me conseiller ?

Lu dans le cadre du Challenge Classiques chez Milleetunefrasques.

http://www.milleetunefrasques.fr/challenge-classiques-2014-la-page/

Jon: 1 moi: 0

Le coeur de l'homme-Pulpedelivre.wordpress.com

Jon Kalman Stefansson, Le cœur de l’homme, Gallimard

Deuxième passage à la bibliothèque pour un troc de livres lus contre un nouveau. J’ai opté pour un pavé cette fois-ci (455 pages), d’un auteur multitâches: poète, romancier et traducteur, j’ai nommé Jón Kalman Stefansson. Au dos, un petit paragraphe indique que son œuvre a reçu les plus hautes distinctions littéraires de son pays (et après avoir lu Je suis né un jour bleu, on sait que ce pays contient le plus fort taux d’auteurs ! Héhé.).

L’histoire:

 Tout se passe dans l’Islande du XIXème siècle.

 » Jens le postier et le gamin ont failli ne pas sortir vivants de cette tempête de neige, quelque part dans le nord-ouest de l’Islande. Ils ont été recueillis après leur chute par le médecin du village, et le gamin, une fois de plus, a l’impression de revenir à la vie.

Nous sommes au mois d’avril, la glace fondue succède à la neige et au blizzard. Après avoir repris des forces et fait connaissance avec quelques habitants comme cette jeune femme à la chevelure rousse qui met en émoi le gamin, tous deux peuvent finalement reprendre le bâteau pour retrouver une autre communauté villageoise, celle de leur vie d’avant : la belle veuve Geirþrúður, farouchement indépendante, le capitaine aveugle et sa bibliothèque, puis Andrea, la femme du pêcheur Pétur qui rappelle au gamin le pouvoir des mots. Il lui a écrit une de ces lettres qui transforment un destin, l’enjoignant de quitter son mari au cœur si sec… « 

Partant donc d’une jolie couverture, d’un résumé intriguant et de sympathiques éloges, le livre est reparti avec moi.

Sauf que; certes ce mélange de poésie et d’aventure dans un roman est original. C’est la première fois que je lis quelque chose comme ça. Mise à part que pour tous les prénoms du grand nombre de personnages j’ai eu du mal à savoir/retenir qui fait quoi, qui est une fille et qui est un garçon, le tout entre deux débuts d’action, nous avons droit à des réflexions parfois pseudo-spirituelles, parfois morbides, et de longues descriptions d’un détail… Et ça… je n’aime pas. Si je n’en étais pas sûre, maintenant je le suis.

Pour ma défense j’ai quand même poussé ma « témérité » jusqu’à la 81ème page !

Je ne pense pas essayer de lire les autres romans ayant rencontrés un vif succès, comme La tristesse des anges et Entre ciel et terre. Je suis déjà servie. Après m’être renseignée, je crois que celui-ci fait partie de cette trilogie. Il est le dernier des trois. Peut-être aurait-il été plus agréable de commencer par le plus ancien (le premier donc). Encore fallait-il le savoir.

En revanche, à ceux qui aiment et ont l’habitude d’apprivoiser de la littérature pure et dure, dans un décor quelque peu exotique, foncez !

Quelques citations:

« Il tente de palper son environnement, envoie ses mains en reconnaissance, mais elles se révèlent aussi inutiles que ses yeux […] » (chp. 2)

« Où résident le bonheur et la plénitude si ce n’est dans les livres, la poésie et la connaissance ? » (chp. 8)

Ce billet est le premier de ma participation au Challenge nordique de Chroniques littéraires ! Et pas le dernier !

challenge nordique_chroniques litt_729-358

Les challenges

Bonjour à tous,

Petit post à la fois pour me le rappeler et pour vous faire partager deux « challenges lecture » auxquels je me suis inscrite !

http://www.milleetunefrasques.fr/challenge-classiques-2014-la-page/

–> Le challenge Classiques sur Mille et une frasques:

Le but du jeu : lire un classique par mois (ou moins) durant l’année 2014. On entend classique les ouvrages écrits jusqu’en 1970. Cela permet donc de lire aussi des auteurs comme Mauriac, Gracq et Le Clézio par exemple. Sont acceptés les oeuvres littéraires dites classiques mais également les BD qui en sont tirées, les films (ciné et DVD) et les spectacles. Sont également acceptées les lectures audios.

Le lien des articles en rapport est à déposer sur sa page prévue pour ce challenge.

 Le winner aura un petit cadeau. Le « classique de l’année » aura lu son classique par mois, chaque mois. Pour nous départager :

  • Vous avez lu un classique étranger : 10 points
  • Vous avez lu parfois plus qu’un classique par mois : 10 points
  • Vous avez choisi une adaptation au moins une fois dans l’année : 5 points (ce bonus ne peut s’obtenir qu’une fois)
  • Vous avez choisi une lecture audio : 5 points (ce bonus ne peut s’obtenir qu’une fois)

En ce qui me concerne, je ne suis surement pas dans le peloton de tête 😉 Mon premier billet en lien est ici.

En attendant de finir ceux en cours, je pense réserver à ce challenge Le Horla et Bel Ami de Maupassant, et puis Nouvelles de J.D Salinger (qui attendent gentiment leur tour sur mon étagère).

challenge nordique_chroniques litt_729-358

–> Le challenge Nordique sur Chroniques Littéraires:

Le but du jeu: lire des livres écrits par des auteurs nés dans les pays précités, ou de livres dont l’action se passe dans l’un de ces pays.

Les pays retenus pour ce Challenge sont :

Pays nordiques : Danemark, Finlande, Islande, Norvège et Suède, ainsi que leurs États associés : Åland, Groenland, les îles Féroé. Mais aussi les îles du Nord de l’Écosse : les Orcades et les Shetland.

Pays d’Europe du Nord : Angleterre, Irlande, Ecosse, Estonie.

 Il y a de quoi se mettre sous la dent car sont acceptés les romans, les BD, les livres jeunesse… Mais aussi tout ce qui concerne la culture de ces pays : nourriture, comptes rendus d’expositions, de visites de monuments, de week-ends passés là-bas, les bons plans, les lieux insolites, les jeux, l’Histoire, et la royauté des pays concernés.

Le lien des articles en rapport est à déposer sur sa page dans son blog.

Pour celui-ci, il n’y a pas encore de livre qui attend avec ses copains ! A voir. Si vous avez des idées ça m’intéresse !

*Images des challenges récupérées sur leur blog respectif.