Hi lovelies !

Bonjour à tous,

Qui dit septembre, dit rentrée littéraire. Je vous présente mes acquisitions de ce mois-ci, qui sont je dois dire plus nombreuses qu’à l’ordinaire ! Il y vraiment de tout, de la « classique » nouveauté littéraire, du conte, de l’aventure, de la cuisine… Regardons-cela de plus près !

https://i0.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/51dqwoC4jML._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

♠  Contes & Légendes des Hautes-Alpes, d’Anne Lopez

(éditions De Borée)

Au détour d’un séjour dans cette belle contrée, pourquoi ne pas la redécouvrir à travers des contes & légendes. Un bon pavé d’environ 500 pages que je suis en train de lire.

 

https://i0.wp.com/extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/POC/P3/9782266145404.jpg

Une soupe aux herbes sauvages, d’Emilie Carles (édition Pocket)

Détour bis, pour ce récit de la vie de cette femme née dans un petit village de la Vallée de la Clarée (Hautes-Alpes représente !). Il est déjà bien connu, mais je ne l’ai pas encore lu. Il promet en humilité.

Dans la caverne d’Ali Baba près de chez moi, je suis repartie avec ces petits-ci:

https://i2.wp.com/www.librairie-voyage.com/media/catalog/product/cache/1/image/e05eba2b75d541a629a08d3c546d57b9/e/d/editions_points_-_r_cit_-_banquise_paul-emile_victor_.jpg

Banquise, de Paul-Emile Victor (Points)

Ah, ça faisait longtemps hein, un livre sur le froid polaire ? On pari que vous allez devenir spécialiste ? 😉 Ici ce grand aventurier nous parle des Esquimaux, peuple du Groenland. Expéditions et observations anthropologiques sont au programme de ce récit.

https://i0.wp.com/sobusygirls.fr/uploads/2015/07/l-amant-marguerite-duras-3.jpg

L’Amant, de Marguerite Duras (Les éditions de Minuit)

Sachant qu’au départ je souhaitais 10h30 du soir en été, qu’il n’y avait pas, je me suis rabattue sur cette auto-fiction, que je savais aussi prometteuse.

https://i2.wp.com/laregledujeu.org/files/2015/08/un-amour-impossible-par-christine-angot.jpg

Un amour impossible, de Christine Angot (Flammarion)

De la rentrée littéraire en veux-tu en voilà avec ce roman poignant sur les relations mère-fille et père-fille, dont j’ai entendu plutôt du bien dans La grande librairie sur France 5 et sur une chaîne YouTube. L’auteur a l’air assez particulière et incisive, peut-être un peu comme le contenu de ce livre.

https://i1.wp.com/www.arlea.fr/IMG/arton963.jpg

Petite éloge de la fuite hors du monde, de Rémy Oudghiri

(éditions Arléa)

Rien que la couverture, je valide déjà. La fin du résumé de cet essai nous dit : « De Pétrarque à Rousseau, de Tolstoï à Flaubert, sans oublier Simenon ou Pascal Quignard, Rémy Oudghiri montre que, derrière ce besoin de retrait, on retrouve le même secret étonnant et paradoxal : la fuite hors du monde n’est rien d’autre qu’une façon d’y entrer vraiment. »

https://i0.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/51wVJH3BzgL._SX383_BO1,204,203,200_.jpg

Manger mieux pour se sentir bien: 200 conseils trucs & astuces (Artémis)

Une fois n’est pas coutume, un ouvrage sur l’alimentation. Je cherchais quelque chose qui me propose quelques recettes faciles et saines, et en même temps qui m’explique de façon ludique et claires des thématiques concrètes du quotidien, pour m’éclairer sur une autre façon de s’alimenter.

Et vous, de quoi est fait votre « haul » de septembre ?

En cas de forte chaleur

laluneestblanche-couv_pulpedelivreBonjour à tous,

Je reviens avec une très belle découverte ; La Lune est blanche, de deux frères: François et Emmanuel Lepage (éditions Futuropolis, environ 230 pages).  J’ai voyagé pendant un moment en Antarctique (car j’ai mis un petit moment avant de  finir ce livre =)).

Comme mentionné dans un précédent billet, je suis assez étrangère à la BD, mais ce petit bijoux a définitivement effacer les freins !

Déjà l’histoire était faite pour me plaire: l’Institut polaire française invite deux artistes à rendre compte d’une mission sur la base française antarctique Dumont d’Urville, en Terre-Adélie. Ok je préfère le pôle Nord et ses ours polaires, mais là, on peut largement s’arranger.

Aventure + banquise + art = let’s go.

On ajoute à ce trio gagnant l’originalité (en tout cas pour moi !) de la retranscription: de la BD mêlée à des photos. C’est double banco.

laluneestblanche-page int photo -(c)

Imaginez-vous, marchant dans cette immensité blanche à perte de vue, presque sans vie ; on se croirait sur une autre planète…

Tout sur la forme m’a plu: cette impression d’aquarelle, le mélange des techniques, le choix d’une palette de couleur sépia, colorées par très petites touches ont fait vraiment ressortir l’atmosphère, le paysage presque monochrome. Le fait qu’il y ait peu de photos par rapport à la BD m’a permis de laisser vaquer mon imagination. Elles sont plus présentes à la fin, et m’ont ramené plus ou moins doucement à la réalité de ce monde des extrêmes.

laluneestblanche-page int (c)

J’ai beaucoup aimé le « rappel » historique qui permet de mieux appréhender l’aventure, sans être trop lourd.  La vision donnée était humaine, pas un discours d’Indiana Jones-héros scientifique.

La fin de l’ouvrage est légèrement différent du reste, mais je ne vous en dis pas plus.

En cherchant bien un petit point négatif, la page 216 blanche au beau milieu de la BD m’a laissé perplexe ; ça n’a pas l’air fait exprès… Eventuellement, un autre petit point qui pourrait être irritant: les jérémiades de l’auteur pour faire son raid en Caterpillar. Le Français prend ici toute sa dimension. Un livre humain, on l’a dit !

En période de canicule, c’est un parfait rafraîchissement.

Quelques citations:

 « Mais le voyage râpe les peaux qu’on se donne, les apparences sociales. On est nu, la peau à vif. »

« L’Antarctique est un continent qui n’appartient à personne …. Ou plutôt – fait unique – il est le bien de l’humanité entière. »

 

Et vous, connaissez-vous d’autres BD de ce genre ?

J’aime / j’aime pas

Bonjour à tous,

Eh oui ça sent les vacances sur le blog depuis mai ! Et pourtant !

Aujourd’hui, l’inspiration m’est venue d’un nouveau genre de billet: un j’aime / j’aime pas. J’ai en ce moment deux livres que j’ai lus; un que j’ai aimé, et l’autre… moyen moyen.

♠ On commence avec lequel je n’ai pas accroché: De l’Amour, de Stendhal.

Je souhaitais depuis un moment lire un de ses livres. Je suis tombée sur cet essai sur l’amour, écrit fin XIXe.  J’ai ouvert cette lecture au printemps, et l’ai assez vite refermée.  Dans mon édition (GF, Flammarion), il faut d’abord se farcir une bonne grosse préface, mais qui certes aide un peu mieux à planter le décor et cerner l’auteur.

Il s’agit là d’une dissection psychologique et sociologique de l’amour. Il est divisé en deux livres.

D’abord cette histoire de cristallisation (non pas de la mouche comme Dali, mais plutôt de l’amour ici). Je n’y étais peut-être pas assez plongée et concentrée, mais je n’ai pas réussi à saisir son sens exact. Et quand je commençais à m’en faire une idée, la suite venait la brouiller. Et ça y va de tout son déroulement. Même si tout ça a l’air bien vrai, la cristallisation m’a mise sur la touche.

On sent assez souvent que l’auteur s’emporte, qu’il s’agit là  de sentiments vécus, mais avec un savant recul et une juste précision.

Ce qui m’a aussi agacée quelque peu c’est l’obsession de l’auteur pour certaines villes d’Italie: rien n’est mieux que là bas. Le chauvinisme, merci au revoir.

J’essaierai quand même de m’y remettre et de moins distancer ces moments de lecture, car Stendhal le vaut bien !

 ♥ J’aime: Ici, de Richard McGuire

(bandes dessinées hors collection, Gallimard).

ici

On change complètement de genre et d’époque.

Le résumé: «Ici» raconte l’histoire d’un lieu, vu d’un même angle, et celle des êtres qui l’ont habité à travers les siècles. Dans cet espace délimité, les existences se croisent, s’entrechoquent et se font étrangement écho, avant d’être précipitées dans l’oubli. Richard McGuire propose ainsi une expérience sensorielle inédite, puissante et presque magique du temps qui passe.

Tout est dit. J’ai adoré tant l’originalité du projet que le graphisme, épuré mais précis, qui apporte mystère et profondeur, et fait dialoguer les époques dans le salon.

Même s’il y a très peu de dialogues et beaucoup d’images, je n’ai pas eu l’impression d’avoir englouti trop vite le livre (300 pages aussi hein).

Richard McGuire est plutôt un artiste touche à tout, on ne peut pas le « réduire » à un auteur de BD. Je recommande de se pencher sur lui.

Et vous, des lectures « top et flop » à partager ?

En mai, fait ce qu’il te plait

Bonjour à tous,

Après avoir visité le musée de la BD à Angoulême, j’ai (forcément) fait un arrêt à la librairie. Ils ont du choix, pour tous les âges, et dans tous les styles. Je ne suis pas une spécialiste de bande dessinée, et ça ne m’attire pas plus que ça, mais dans ce cadre, je me suis délicieusement « poussée » vers la découverte et suis sortie de ma zone de confort.

Et comme nous sommes toujours en mai, j’ai fait ce qu’il m’a plu, c’est-à-dire enrichir encore un peu ma pile de livres à lire, avec deux nouveaux venus, très chaleureusement accueillis 🙂

Voici le premier:

  1. Ici, de Richard McGuire (Gallimard)

Bande dessinée hors collection chez Gallimard. Comme ça, moi aussi j’aurais du mal à étiqueter ce « drôle » de petit livre.

« «Ici» raconte l’histoire d’un lieu, vu d’un même angle, et celle des êtres qui l’ont habité à travers les siècles. Dans cet espace délimité, les existences se croisent, s’entrechoquent et se font étrangement écho, avant d’être précipitées dans l’oubli. Richard McGuire propose ainsi une expérience sensorielle inédite, puissante et presque magique du temps qui passe. »

J’ai été attiré par le concept du temps et l’aspect épuré très graphique.

04 02 15 Ici RichardMcGuire

04 02 15 Ici RichardMcGuire

Le deuxième:

2.  La Lune est blanche, de François et Emmanuel Lepage (Futuropolis)

Celui-ci est mon coup de cœur. Je le repère en faisant la queue à la caisse: je vois la couverture avec une grande photo de banquise, sans doute un explorateur au premier plan; j’ouvre: que vois-je: un mélange de photos-bd reportage-aventure en Antarctique. Je retiens d’abord le nom pour éventuellement le prendre plus tard (comprenez qu’il ne s’agit pas d’un livre de poche). Je tourne sept fois ma langue dans ma bouche: pppff, non, je prends cette merveilleuse découverte main-te-nant ! Il est à mooaaahaha !

Encore un peu plus que le premier je crois, il me tarde de les suivre dans ce voyage.

Et vous, de réjouissantes trouvailles à partager ?

Butin de février

Bonjour à tous,

Voici le résultat de mon dernier passage à la caisse niveau librairie !

Il sera placé sous le signe du voyage, puisque tous les livres se passent dans de plus ou moins lointaines contrées.

haul fevrier

  • Raison et sentiments de Jane Austen (Archipoche, collection Bibliothèque du collectionneur)

On m’avait offert Orgueil et préjugés dans cette même collection, alors quand je suis tombée sur ce titre que j’avais aussi envie de lire, aussi beau que le premier, j’ai dit banco. J’aime particulièrement le fil rouge marque-pages. Seul petit bémol, la taille de l’écriture à l’intérieur est un peu petite, mais rien de bien méchant. Quand on est habitué aux poches pas hyper sexy, ça change.

jane austen raisons sentiments

 

  • Contes russes, traduits du russe par Luda et Ivan Bibline pour l’illustration (éditions Seuil Jeunesse)

Mon achat coup de cœur. (Même pas peur d’aller au rayon enfants ! « – C’est pour offrir ? – Non. ») Un très beau recueil de contes russes, avec de beaux dessins pas « nian nian » ni mal faits par l’ordinateur… Ce pays m’attire, et je suis impatience d’en découvrir davantage à travers ces contes !

contes russes interieur

On ne le voit pas bien sur la photo, mais l’illustration du contour des pages est doré-vieilli…

 

  • Voyage à la mer polaire de Goerge S. Nares (éditions Transboreal, collection Voyage en poche) 600 pages.

https://i1.wp.com/www.astrosurf.com/luxorion/Sciences/groenland-glacons-icebergs.jpg

Départ: Portsmouth, arrivée: océan Glacial. Objectif: gagner l’océan Glacial Arctique avant le début de l’automne 1875, pour hiverner au milieu des glaces, puis atteindre le pôle Nord, à traîneau sur la banquise.

 

  • La Vie en Nord, Douze ans sur la piste des trappeurs, de Nicolas Vannier (Pocket)

Continuons les aventures vers l’Arctique avec ce roman, plus contemporain. « L’histoire d’une passion, au cœur du Grand Nord » nous dit le résumé.

 

  • Le grizzly, de James Oliver Curwood (France Loisirs) 189 pages.

https://i0.wp.com/www.animalfactguide.com/wp-content/uploads/2013/01/grizzly1.jpg

Un charmant roman « young adult » d’occasion que m’a conseillée la libraire quand je lui ai parlé d’ours… L’auteur est apparemment connu pour ses récits. Toujours dans les mêmes coins, mais avec une grosse bête en personnage principal 🙂

 

Et vous, quoi de neuf au programme ?

Mamie et sa lecture

https://i2.wp.com/images.jedessine.com/_uploads/_tiny_galerie/20110207/13-8bx_xz5.jpg

Bonjour à tous,

Petit titre ironique pour annoncer mes dix habitudes de lecture (les habitudes, ou les petites manies, n’attendent pas que l’on ait un certain âge pour nous prendre d’assaut n’est-ce pas !).

J’avais déjà répondu aux habitudes de lecture ici, en 2014. Là, pas de questionnaire, et si ce qui est cité maintenant est différent, vous pouvez aller voir le billet du tag pour apprécier l’éventuelle évolution !

  1. Il me faut posséder quelques livres à lire « d’avance ».
  2. Une fois lus, j’aime ranger et regrouper mes livres par auteur.
  3. Je ne lis jamais deux livres en même temps, ou alors un beau-livre est en feuilletage de côté.

https://pulpedelivre.files.wordpress.com/2015/02/3ee5e-1452005_747983091882917_66669390_n.png?w=507&h=242

4. Il m’arrive de sélectionner des auteurs pour qu’ils puissent rentrer dans un challenge littéraire auquel je participe.

5. Il me faut lire quelques pages le soir avant de m’endormir.

6. Je n’ai jamais lu d’e-book, et ça ne me tente pas spécialement.

7. J’aime de temps à autre, faire du « lèche-vitrine » dans les librairies, du repérage.

8. J’ai une liste de livres qui m’ont fait de l’œil en librairie un jour ou un autre, sur mon téléphone.

9. Je crois que j’aime avoir plusieurs marques-page, et en changer selon le livre.

10. J’essaie de diversifier mes lectures (genre, taille de « la bête », auteur…). J’aime changer d’époque, de style quand j’enchaine mes lectures.

Et vous ??

 Source image « mamie » ici
Source image « bain » ici

1 an !

https://i0.wp.com/www.ludibulle.com/9074-thickbox_default/livre-poche-monsieur-madame-mme-anniversaire.jpg

Bonjour à tous,

Hey hey hey ! Non, je ne vous donne pas mon avis sur le dernier « Monsieur Madame »  de chez Hachette Jeunesse !

Le blog fête aujourd’hui ses 1 an ! Le temps passe apparemment vite !

Un rythme de croisière pour la lecture qui devient plus régulier; il s’écoule un temps plutôt minime de « passation » entre 2 livres.  Un budget bouquin se dessine également. Je fais plus attention aux sorties littéraires, je tente de découvrir un peu plus de genre / d’auteur / de style.

Mes goûts se découvrent et s’affinent, je sais mieux maintenant repérer un livre qui pourrait ou pas me plaire (quoique), je peux affirmer aimer plutôt tel genre par rapport à tel autre, et je prends plaisir à lire d’autres livres du même auteur quand celui-ci m’a plu.

Si j’ai bien tenu ma « salle d’attente » à jour, j’ai dû lire cette année 18 bouquins. Soit 1,5 par mois. Un passe-temps bien agréable !

La famille s’agrandit…

haulIMG-20150110-00585

… enfin surtout ma bibliothèque.

Voici les petits nouveaux, tout récemment offerts ou acquis lors de virées librairie. De la lecture surtout classique et française pour cette nouvelle année !

  • Guy de Maupassant: La Petite Roque

Une nouvelle.

  • Stendhal: De l’amour

Un essai de taille respectable.

 
(Image prise sur un site s’appelant « devoir-de-philosophie.com »: oulalaaa, panique, dans quoi je me suis aventurée…)

  • Gustave Flaubert: Madame Bovary

Un pavé.

 

Et là on se demande: est-ce que le lycée me manquerait ?

Voici des preuves qui vont contrecarrer l’idée !

  • Laura Kasischke:  Esprits d’hiver

Un roman.

esprit dhiver

  • Gabrielle Grillo & Lucy Sweet: WTF Knits

Un livre de photos diverses et variées avec commentaires in english. Weird adventures in wool: exactly !

 

Et vous, quoi de neuf ?