« Less is more »

Bonjour à tous,

Une fois n’est pas coutume, voici un livre de développement personnel !

Il est déjà bien connu, puisqu’il s’agit de 3 kifs par jour et autres rituels recommandés par la science pour cultiver le bonheur, de Florence Servan-Scheiber (Marabout). Un poche donc, d’environ 320 pages.

Professeur de bonheur (si si), journaliste, conférencière, chroniqueuse, elle est aussi l’auteur de Power Patate, dans la même édition.

Si on compte vraiment il y a 4 kifs sur cette photo 😉

Ce livre nous propose des idées, des conseils et des exercices qui permettent de voir les choses avec optimisme, de développer ses qualités plutôt que de corriger ses défauts; bref, de « savourer la vie ». Il se découpe en sept « grands chapitres ». Cela permet de lire les passages que l’on souhaite dans le désordre, même si, l’ayant lu « dans l’ordre », j’ai trouvé qu’il y avait un fil rouge tout au long.

J’ai trouvé intéressante l’approche assez jeune donnée par le titre, l’écriture colorée et originale, plutôt que quelque chose comme « comment sauver son âme moche de pauvre pécheur ». Le format Pocket m’a également plu; l’impression d’être assommée de conseils vertueux en est réduite. Au fil des pages on suit aussi l’auteur dans son propre parcours vers la psychologie positive (« c’est l’étude scientifique des forces et des qualités qui permettent aux individus et aux communautés de s’épanouir. La psychologie positive admet que tout n’est pas rose, qu’il est sain d’éprouver dans certaines situations des émotions négatives et de faire preuve de réalisme. »).

C’est agréable de lire que -elle aussi, elle n’est pas tombée dedans quand elle était petite et apprends tous les jours. Cela a le mérite d’atténuer le côté transcendant de l’ouvrage, et de rendre ces objectifs pour proches de nous. Lire à répétition « qu’il faut », « qu’il est bon de faire ceci – cela, pas comme ça » a tendance à m’agacer, pas vous ? 🙂

J’ai apprécié par ailleurs qu’elle s’appuie d’études scientifiques et pas nécessairement uniquement de philosophes/historiens. Cela m’a rendu plus tangible la véracité de ses propos.

C’est un livre facile à lire, qui traite de tous les côtés de la vie, accessible, avec des témoignages personnels de l’auteur, mais à quelques endroit un peu brouillon peut-être.

A la fin, le livre nous propose d’autres lectures (dont les livres de Tal Ben-Sahar), des tests et évaluations dont elle fait mention dans la lecture, ainsi que des applications mobile. Si vous souhaitez poursuivre l’expérience de la psychologie positive, il y a donc matière !

Quelques citations:

« Les résultats de cette étude ont suggéré que le bonheur est sous-tendu par des facteurs génétiques. Nous naissons avec un « taux de base » de bonheur. » (p. 27)

« Exercer un choix et avoir le luxe de changer d’avis sont les meilleurs amis du bonheur naturel. » (p. 36)

« Voilà ce que sait faire l’optimaliste: apprécier des demi-succès et les échecs sans gravité; changer de point de vue sans se sentir remis en cause; savourer ses victoires, analyser des actions pour progresser […] » (p. 142)

« Et le changement le plus difficile que j’ai réussi cette année – ne riez pas, ça m’a demandé une volonté de fer: je n’arrête pas de boire du Coca Light bourré d’aspartam, je commence à boire de l’eau. » (p. 232) => je compatis 😉

 » Nous sommes conçus pour chasser et cueillir, pas pour commander une pizza. » (p. 243)

Et avec un livre de développement personnel, on pourrait encore citer plein de phrases comme celles-ci !

 Voici le lien des tests et évaluations du Centre des tests et de profils psychologiques développés par l’équipe de Marty Seligman dont parle l’auteur, en cliquant ici. (C’est en anglais hein).

Publicités