Royale lecture

 

https://i0.wp.com/actualitte.com/blog/quandpaulinelit/files/2013/04/alan-bennett-la-reine-des-lectrices.jpg

Bonjour à tous,

et bonne année !!

Aujourd’hui, je vous parle d’une lecture détente.

En résumé:

Que se passerait-il outre-Manche si Sa Majesté la Reine se découvrait une passion pour la lecture ? Si, tout d’un coup, rien n’arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu’elle en vienne à négliger ses engagements royaux ?

Alan Bennnett est un auteur apparemment connu pour son comique so British.

Dans ce petit roman, on retrouve les thèmes du pouvoir de lecture, la place de la passion dans la vie, ou mieux se connaître à travers nos lectures. Si la routine de sa gracieuse Majesté est un tantinet plus formelle que notre métro-boulot-dodo, ses lectures la happent de sa réalité.

Un petit livre qui rend la Reine Elizabeth un peu plus familière, facile à lire et amusant.

Quelques citations:

« Les livres ne se souciaient pas de leurs lecteurs, ni même de savoir s’ils étaient lus. Tout le monde était égal devant eux, y compris elle. » (p.36)

« Ayant mené une existence à part, elle se rendait compte à présent qu’elle désirait ardemment éprouver un tél sentiment… parcourir toutes ces pages, l’espace contenu entre les couvertures de tous ces livres, sans qu’on la reconnaisse. » (p.37)

« […] la reine avait souvent l’impression, lorsqu’elle hasardait un commentaire, d’être comme ces hôtesses de l’air contraintes d’expliquer les consignes de sécurité avant le décollage: le visage du Premier ministre affichait alors la même bonhomie absente qu’un passager à qui on a déjà expliqué la manœuvre cent fois. » (p.87)

https://i0.wp.com/thecommonreader.fr/wp-content/uploads/2014/02/Elizabeth-II.jpg

Publicités

D’amour et d’eau fraîche

Bonjour à tous,

Après un passage dans une iiimmennnnse librairie, j’en suis notamment ressortie avec Contes au fil de l’eau de Maupassant (Gallimard – collection Folio 2€).

Le titre est assez explicite. Chaque histoire se passe soit près d’une rivière, de la mer, d’un marais… Elles dépeignent l’aventure humaine et amoureuse.https://i1.wp.com/decitre.di-static.com/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/0/7/0/4/9782070447787FS.gif

Plus facile à lire que ce recueil, il y a vraiment une unité dans celui-ci. Il reste toutefois varié par les émotions que ces nouvelles provoquent et le choix des personnages. L’écriture de Maupassant m’a transporté de conte en conte. Tantôt avec un sentiment décontenancé, tantôt un état de plénitude (=histoire qui finit mal vs histoire avec un zeste d’eau de rose).

Contrairement au premier recueil de l’auteur que j’ai lu l’an dernier, les histoires n’ont pas fait « plouf » à la fin. J’ai trouvé les fins mieux amenées. Pour ma part, elles ne sont pas arrivées comme un cheveux sur la soupe. Sans en dévoiler trop, on aura quand même quelques surprises à la lecture de certaines !

Quelques citations :

« Le marais, c’est un monde entier sur la terre, monde différent qui a sa vie propre, ses habitants sédentaires, et ses voyageurs de passage, ses voix, ses bruits, et son mystère surtout. » (dans Amour)

« Il y a dans toute création, l’être moral et l’être physique. Pour aimer, il me faudrait rencontrer entre ces deux êtres une harmonie que je n’ai jamais trouvée. » (dans Lettre trouvée sur un noyé)

« Je ne connais pas l’énervement affolant de l’espérance quand elle va venir, et la divine mélancolie du regret, quand elle s’enfuie en laissant dans la chambre une odeur légère de violette et de chair. » (dans Lettre trouvée sur un noyé)

Votre avis ? L’avez-vous lu ? Sinon tenté(e) de le lire ?

Article qui participe au Challenge Classiques 2014 chez Milleetunefrasques.https://i0.wp.com/www.milleetunefrasques.fr/wp-content/uploads/2014/01/Challenge-classique-4.jpg