Hi lovelies !

Bonjour à tous,

Qui dit septembre, dit rentrée littéraire. Je vous présente mes acquisitions de ce mois-ci, qui sont je dois dire plus nombreuses qu’à l’ordinaire ! Il y vraiment de tout, de la « classique » nouveauté littéraire, du conte, de l’aventure, de la cuisine… Regardons-cela de plus près !

https://i0.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/51dqwoC4jML._SX331_BO1,204,203,200_.jpg

♠  Contes & Légendes des Hautes-Alpes, d’Anne Lopez

(éditions De Borée)

Au détour d’un séjour dans cette belle contrée, pourquoi ne pas la redécouvrir à travers des contes & légendes. Un bon pavé d’environ 500 pages que je suis en train de lire.

 

https://i0.wp.com/extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/POC/P3/9782266145404.jpg

Une soupe aux herbes sauvages, d’Emilie Carles (édition Pocket)

Détour bis, pour ce récit de la vie de cette femme née dans un petit village de la Vallée de la Clarée (Hautes-Alpes représente !). Il est déjà bien connu, mais je ne l’ai pas encore lu. Il promet en humilité.

Dans la caverne d’Ali Baba près de chez moi, je suis repartie avec ces petits-ci:

https://i2.wp.com/www.librairie-voyage.com/media/catalog/product/cache/1/image/e05eba2b75d541a629a08d3c546d57b9/e/d/editions_points_-_r_cit_-_banquise_paul-emile_victor_.jpg

Banquise, de Paul-Emile Victor (Points)

Ah, ça faisait longtemps hein, un livre sur le froid polaire ? On pari que vous allez devenir spécialiste ? 😉 Ici ce grand aventurier nous parle des Esquimaux, peuple du Groenland. Expéditions et observations anthropologiques sont au programme de ce récit.

https://i0.wp.com/sobusygirls.fr/uploads/2015/07/l-amant-marguerite-duras-3.jpg

L’Amant, de Marguerite Duras (Les éditions de Minuit)

Sachant qu’au départ je souhaitais 10h30 du soir en été, qu’il n’y avait pas, je me suis rabattue sur cette auto-fiction, que je savais aussi prometteuse.

https://i2.wp.com/laregledujeu.org/files/2015/08/un-amour-impossible-par-christine-angot.jpg

Un amour impossible, de Christine Angot (Flammarion)

De la rentrée littéraire en veux-tu en voilà avec ce roman poignant sur les relations mère-fille et père-fille, dont j’ai entendu plutôt du bien dans La grande librairie sur France 5 et sur une chaîne YouTube. L’auteur a l’air assez particulière et incisive, peut-être un peu comme le contenu de ce livre.

https://i1.wp.com/www.arlea.fr/IMG/arton963.jpg

Petite éloge de la fuite hors du monde, de Rémy Oudghiri

(éditions Arléa)

Rien que la couverture, je valide déjà. La fin du résumé de cet essai nous dit : « De Pétrarque à Rousseau, de Tolstoï à Flaubert, sans oublier Simenon ou Pascal Quignard, Rémy Oudghiri montre que, derrière ce besoin de retrait, on retrouve le même secret étonnant et paradoxal : la fuite hors du monde n’est rien d’autre qu’une façon d’y entrer vraiment. »

https://i0.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/51wVJH3BzgL._SX383_BO1,204,203,200_.jpg

Manger mieux pour se sentir bien: 200 conseils trucs & astuces (Artémis)

Une fois n’est pas coutume, un ouvrage sur l’alimentation. Je cherchais quelque chose qui me propose quelques recettes faciles et saines, et en même temps qui m’explique de façon ludique et claires des thématiques concrètes du quotidien, pour m’éclairer sur une autre façon de s’alimenter.

Et vous, de quoi est fait votre « haul » de septembre ?

En mai, fait ce qu’il te plait

Bonjour à tous,

Après avoir visité le musée de la BD à Angoulême, j’ai (forcément) fait un arrêt à la librairie. Ils ont du choix, pour tous les âges, et dans tous les styles. Je ne suis pas une spécialiste de bande dessinée, et ça ne m’attire pas plus que ça, mais dans ce cadre, je me suis délicieusement « poussée » vers la découverte et suis sortie de ma zone de confort.

Et comme nous sommes toujours en mai, j’ai fait ce qu’il m’a plu, c’est-à-dire enrichir encore un peu ma pile de livres à lire, avec deux nouveaux venus, très chaleureusement accueillis 🙂

Voici le premier:

  1. Ici, de Richard McGuire (Gallimard)

Bande dessinée hors collection chez Gallimard. Comme ça, moi aussi j’aurais du mal à étiqueter ce « drôle » de petit livre.

« «Ici» raconte l’histoire d’un lieu, vu d’un même angle, et celle des êtres qui l’ont habité à travers les siècles. Dans cet espace délimité, les existences se croisent, s’entrechoquent et se font étrangement écho, avant d’être précipitées dans l’oubli. Richard McGuire propose ainsi une expérience sensorielle inédite, puissante et presque magique du temps qui passe. »

J’ai été attiré par le concept du temps et l’aspect épuré très graphique.

04 02 15 Ici RichardMcGuire

04 02 15 Ici RichardMcGuire

Le deuxième:

2.  La Lune est blanche, de François et Emmanuel Lepage (Futuropolis)

Celui-ci est mon coup de cœur. Je le repère en faisant la queue à la caisse: je vois la couverture avec une grande photo de banquise, sans doute un explorateur au premier plan; j’ouvre: que vois-je: un mélange de photos-bd reportage-aventure en Antarctique. Je retiens d’abord le nom pour éventuellement le prendre plus tard (comprenez qu’il ne s’agit pas d’un livre de poche). Je tourne sept fois ma langue dans ma bouche: pppff, non, je prends cette merveilleuse découverte main-te-nant ! Il est à mooaaahaha !

Encore un peu plus que le premier je crois, il me tarde de les suivre dans ce voyage.

Et vous, de réjouissantes trouvailles à partager ?