En route pour un long voyage !

Yasushi Inoué est l’auteur de Rêves de Russie, publié aux éditions Points, dans la collection Grands romans.

Plantons d’abord le décor:

« A la fin du XVIIIe siècle, Daikokuya Kôdayû, capitaine du Shinshômaru, poussé vers le nord avec ses compagnons, fait naufrage aux abords d’une île située juste au sud du détroit de Béring. La moitié des survivants périt faute de pouvoir s’habituer au terrible climat. Les autres apprennent à vivre en imitant les sauvages de l’endroit et en se liant à quelques aventuriers russes exilés dans les parages, dont ils apprennent la langue et les coutumes. Les aventures du brave Daikokuya ne font que commencer… »

Cette aventure de marins japonais naufragés, nous fait voyager en Russie, mais est aussi un peu amère, nostalgique, puisqu’ils vont devoir errer de nombreuses années et perdre bon nombre de ce qui formait l’équipage, pour finalement soit mourir, rester, ou rentrer chez eux en étant totalement incompris.

A la fin de l’ouvrage figure un petit glossaire bien utile pour comprendre les termes japonais employés.

Le style est agréable à lire. La sublime couverture et les éloges dans la biographie de l’auteur notamment, écrites au dos m’ont vendues du rêve. C’est vrai qu’on voyage énormément à travers ce livre, et qu’on perçoit les différences de culture, les émotions houleuses; mais il y avait trop de descriptions du bateau, de la navigation, de la faune et de la flore, parfois inutiles. Selon moi tout ceci a ralenti le rythme du livre. Je suis donc un peu mitigée sur cette lecture.